Intelligence artificielle: menace ou bonne nouvelle? Entrevue avec Alexe Martel

Pour ou contre l’intelligence artificielle en rédaction? – Entrevue avec Alexe Martel

Est-ce que l’intelligence artificielle est une menace pour le monde du marketing et de la rédaction web? Ou est-ce plutôt un outil précieux avec lequel on devrait commencer à travailler dès maintenant? Est-ce que plus de robots, ça veut dire plus de temps libre pour les humains, ou, au contraire, ça risque d’accentuer encore plus les inégalités sociales? Grosses questions sur le pour et le contre de l’intelligence artificielle en rédaction!

Pour en parler, je reçois Alexe Martel, qui a fait le saut vers le recours à l’AI comme assistante-rédactrice.

Mets ça dans tes oreilles!

 

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle en rédaction? 

L’intelligence artificielle utilisée par Alexe s’appelle Jasper. Il est basé sur GPT-3, un modèle de langage développé par Open AI, l’une des compagnies fondées par Elon Musk. De façon très très très vulgarisée, GPT-3 est un robot qui a lu des milliards de textes sur internet, en 2019.

Il n’a pas lu que des articles scientifiques. Pour réussir à rédiger comme un humain et à comprendre le langage, il a aussi lu des threads Reddit, des articles de journaux, des blogues, et toutes sortes de données plus ou moins fiables.

 

Comment l’intelligence artificielle rédige-t-elle des textes? 

Les assistants-rédacteurs AI, comme Jasper, ont été programmé pour écrire des phrases et générer des textes qui semblent écrits par des humains. En fait, il s’agit plutôt de gabarits et de statistiques. 

L’intelligence artificielle n’est pas réellement intelligente. Elle écrit plutôt au mot à mot en analysant statistiquement le prochain mot qui devrait suivre selon la commande que l’humain·e derrière le clavier lui a donnés. On peut avoir l’impression que le robot réfléchit, mais c’est en fait du mot à mot.

L’intelligence artificielle ne réfléchit pas à l’objectif du texte. 

 

Quels sont les avantages de la rédaction AI? 

Parmi les nombreux avantages d’utiliser l’intelligence artificielle en rédaction, c’est la quantité illimitée d’idées que celle-ci peut générer. Comme Alexe le dit, l’IA est un super assistant qui ne s’épuise jamais et qui ne refusera jamais d’accomplir une tâche.

Utilisé comme un outil pour brainstormer et trouver de nouvelles idées, l’AI est parfait. Il permet de remédier au syndrome de la page blanche et d’aider les humain·e·s à “débloquer” lors de la rédaction de certains textes. 

Ça facilite les étapes qui sont lourdes dans le processus de rédaction. 

L’intelligence artificielle permet aussi de bonifier des articles en générant des idées auxquelles on n’avait pas forcément pensé en tant que rédacteur ou rédactrice.  

 

Les limites de l’intelligence artificielle dans la production de contenu de qualité

Évidemment, il y a aussi des aspects négatifs à l’utilisation de l’intelligence artificielle pour rédiger des textes. 

D’abord, les données qu’elle utilise datent de 2019. T’imagines! Pour Jasper et les autres robots, la pandémie n’a jamais existé! 🤯

Mais la plus grande limite de l’AI, c’est qu’elle ne sait pas faire la différence entre ce qui est vrai et ce qui est faux. Par exemple, on pourrait demander à Jasper d’écrire un article sportif sur le dernier match des Canadiens. Mais comme ses données sont basées sur des statistiques (et qu’elles datent de 2019), le nom des joueurs, le déroulement du match et le score final seraient totalement farfelus et inventés.

Les textes ont l’air cohérents en surface, mais aucun fact checking n’a été effectué.

Également, l’intelligence artificielle a le défaut de refléter tous les biais humains. Ainsi, elle peut faire preuve de racisme, de sexisme, et de tous les autres -ismes… 

 

“Un des dangers, c’est que tous nos biais humains se retrouvent à l’intérieur de l’AI.” - Alexe Martel

 

J’avais d’ailleurs abordé la question des biais des moteurs de recherche dans mon article sur l’écriture inclusive et le SEO

 

L’intelligence artificielle et la persuasion

En pesant le pour et le contre, on arrive à la conclusion qu’il est absurde de penser que l’intelligence artificielle puisse remplacer complètement l’humain dans le domaine de la rédaction web. Si un grand nombre de gens commencent à utiliser l’AI, la qualité des textes sera très moyenne. Ceux et celles qui éditeront leur contenu avec toutes les qualités qu’on connaît des humain·e·s se démarqueront facilement. 

 “Les humains sont les meilleurs pour avoir une vision stratégique, créative, et globale de ce qu’on est en train de créer.”  – Alexe Martel

Les textes rédigés par l’AI manque de ligne directrice, ne s’adressent pas à un client cible et font preuve de peu de persuasion.

 

Donc, est-ce que l’apocalypse des robots est pour bientôt?

Est-ce que les robots seront possédés par les riches et les pauvres perdront ainsi leur emploi pour se retrouver dans un monde où les inégalités sont accentuées?

Pour Alexe, l’humanité n’a rien à craindre. L’AI va, à son avis, libérer les humain·e·s des tâches ennuyeuses et répétitives qui ne permettent pas d’activer leur intelligence et leur créativité. “Ce qui ajoute de la valeur à un texte, c’est de faire vivre une expérience qui est agréable pour ton lecteur.”, dit-elle. Et ça, l’AI est loin d’y parvenir.

Elle voit un grand futur pour ceux et celles qui sauront produire du contenu de grande qualité ou qui se spécialiseront dans la vérification des faits.

En effet, beaucoup d’emplois d’aujourd’hui, comme gestionnaire de médias sociaux, par exemple, n’existaient pas il y a 20 ans. Donc, qui sait les nouveaux emplois qui seront créés!

 

Bonnes pratiques pour utiliser l’intelligence artificielle dans la rédaction de contenu

  • Ajoute de la personnalité au texte généré par l’AI
  • Fais attention au plagiat
  • Utilise l’AI comme assistante 
  • Commence par utiliser les gabarits qui vont te permettre de générer des textes qui ont une fonction particulière, par exemple, des fiches produits, des headlines Facebook, des meta descriptions, etc.
  • Finalement, quand tu auras un peu d’expérience, utilise le “boss mode” dans Jasper, pour être totalement libre. Tu peux inventer des commandes et c’est là que ta créativité humaine brillera le plus.

 

Mentionné dans l’épisode

  

Annie Picard 

Annie Picard est rédactrice Web depuis 2014. Spécialisée en rédaction optimisée pour les moteurs de recherche, elle crée du contenu qui performe bien sur Google et sur Pinterest. Freelance, elle travaille avec les solopreneurs, les petites entreprises, les coopératives et les OBNL en écrivant des textes pour leur site Web et en leur offrant des formations spécialement créées pour eux. Quand elle n’est pas devant un ordinateur, vous la verrez en patins à roulettes aux pieds, dans un parc, une bière à la main ou en voyage à l’autre bout du monde.

2 Commentaires
  1. À titre de traducteur/rédacteur/copywriter, je gagne énormément de temps en me servant de mes logiciels/apps avec A.I. qui se servent de la technologie GMT (US). Ex: mon correcteur américain me demande si je désire écrire en British, Autralian, American ou tout simplement en Canadian. De plus, il me donne même ses suggestions qui sont très appropriées, mon score SEO, ma lisibilité, le niveau de plagiat en ces langues à mesure que je tape, wow! Du coté Francophone, une certaine app est actuellement sur cette voie également.

    Réponse
    • C’est vrai que les correcteurs sont aussi une forme d’intelligence artificielle qui nous font sauver teellllllement de temps!

      Réponse
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.