Marketing d’influence pour le bien commun

Est-ce possible de devenir un influenceur ou une influenceuse philanthropique? Quels sont les impacts de nos comportements sur les réseaux sociaux sur nos abonné·e·s? 

Depuis quelque temps, je suis à la recherche de personnes riches et influentes qui m’inspirent. De gens qui utilisent leur popularité pour faire le bien autour d’eux et qui redistribuent une partie de leur gain, tout en conservant un niveau de vie confortable.

Bref, est-ce possible d’être riche ET d’être une bonne personne?

Évidemment que oui.

Mais j’irais même plus loin: est-ce que c’est possible de devenir riche, PARCE qu’on donne au suivant?

Mets ça dans tes oreilles! 

 

Qu’est-ce que le marketing d’influence?

Le marketing d’influence, c’est l’ensemble des stratégies qui permettent à une entreprise de faire la promotion de leurs produits ou de leurs services en faisant appel à des personnes pour leur notoriété, leur expertise et, évidemment, leur popularité. Généralement, il s’agit de personnes qui ont de nombreux followers sur les réseaux sociaux, que ce soit sur Instagram, YouTube, TikTok, ou d’autres plateformes.

La raison pour laquelle ça fonctionne bien, c’est parce que les gens ont tendance à faire plus confiance aux recommandations des autres qu’à la publicité. Et ce, même si c’est l’avis de personnes qu’ils ne connaissent pas du tout!

C’est fou, hein! On fait plus confiance à des étrangers qu’à de la publicité!

Donc, avoir quelqu’un qui parle de ton entreprise, ça a une grande valeur. Un grand pouvoir de persuasion.

Et de l’autre côté, les gens ont aussi commencé à réaliser que ça avait une grande valeur de faire des partenariats avec des marques. Et donc, il y a de plus en plus de gens qui ont tenté ou qui tentent de devenir populaires afin de pouvoir aller chercher les précieux (et lucratifs) partenariats. 

Bref, ils et elles veulent devenir populaires pour faire de l’argent.

 

Les “Social Good Influencers” – Les influenceurs pour le bien commun

Ce qui m’intéresse, c’est de voir comment certaines personnes sont plutôt populaires parce qu’elles donnent autour d’elles.

Ces influenceurs et influenceuses-là, on les appelle les social good influencers. Les influenceurs et influenceuses pour le bien social.

Ce qu’on veut dire par social good, c’est que leur objectif est d’utiliser leur influence et leur plateforme pour en faire profiter un plus grand nombre de gens.

Voici 2 exemples de ces personnes, un à l’international, et une autre ici au Québec.

 

Mr Beast – Le philanthrope millionnaire

D’abord, si tu ne le connais pas déjà, Mr. Beast, Jimmy Donaldson, de son vrai nom, est un YouTuber américain qui a plus de 105 millions d’abonnés à sa chaîne YouTube.

Pour te donner un ordre de grandeur, on est 8,5 millions d’habitants au Québec. Et il y a environ 67 millions d’habitants en France. 🤯

Il s’est lancé sur YouTube en 2012 quand il avait 13 ans avec des vidéos où il jouait à des jeux vidéos ou commentait au sujet d’autres YouTubers. Il s’est fait connaître grâce à une de ses vidéos qui est devenue virale. Dans cette vidéo, il compte jusqu’à 100 000. 

Jusqu’ici, on pourrait se dire qu’il y a rien d’impressionnant.

Mais là où ça devient intéressant, c’est qu’il est maintenant reconnu pour ses vidéos où il fait don de plusieurs milliers de dollars. Donc, tu as bien compris, la façon dont il amasse sa fortune, c’est en partie en se filmant régulièrement en train de la donner.

Étant maintenant très riche, il réalise des vidéos à très grand déploiement. Par exemple, il a organisé un “Squid Game” dans la vraie vie, jeu durant lequel les participants et participantes compétitionnaient pour 456K$. (Évidemment, c’était festif et sans violence et tout le monde y a gagné quelque chose).

Il a aussi acheté l’inventaire complet d’une épicerie pour en faire don à un organisme de charité, et organisé une partie de cache-cache dans un stade où le ou la gagnante repartait avec un million de dollars.

Bref, ses vidéos s’inscrivent totalement dans la culture du divertissement de YouTube et ils sont populaires parce qu’ils sont originaux, bien réalisés, mais aussi parce que les sommes remises sont très élevées.

En plus de ces vidéos sur sa chaîne principale, il a aussi fondé Beast Philanthropy, où il présente ses actes philanthropiques comme construire des maisons pour des personnes en situation d’itinérance, acheter des fournitures scolaires pour les écoles les plus pauvres des États-Unis, etc.

Il ne cache pas que son objectif est de devenir le YouTuber le plus populaire du monde. Mais il souhaite aussi éduquer une nouvelle génération à réaliser qu’aider est amusant et beau, et pas seulement un sacrifice.

 

La fille du dep – Donner à petite échelle

À plus petite échelle, je veux te parler d’une Tiktokeuse québécoise dont le surnom sur la plateforme est La fille du dep, Johannie Vallée de son vrai nom. Elle a présentement 95K abonné·e·s sur la plateforme. Au départ, elle s’est faite connaître parce qu’elle réalisait des sketchs humoristiques sur des situations que tu peux vivre quand tu travailles dans un dépanneur ou dans le milieu du service à la clientèle.

Quand elle a passé le cap des 10K abonné·e·s, elle a demandé à ses fans de lui lancer un défi. Ce qui est sorti le plus souvent, c’est de payer la facture à un de ses clients. Elle a donc payé de sa poche la facture d’un petit gars qui était venu acheter du pain.

Puis, quand elle a vu le bonheur qu’un geste aussi simple pouvait apporter, elle a remis l’expérience. Les premières fois, c’est elle qui a fait des dons, mais elle s’est dit qu’elle ne pouvait pas financer son projet à l’infini. Donc, elle a lancé un GoFundMe et elle a ramassé un peu plus de 1000$.

Contrairement aux grands gestes de millionnaire de Mr. Beast, la fille du dep redonne à coup de petits montants, comme payer une pinte de lait, payer un plein de gaz, etc. Ces petits gestes-là font aussi une différence dans la vie des gens.

C’est un projet qu’elle semble maintenant avoir mis de côté parce qu’elle expliquait qu’elle voulait mieux s’organiser. Donc, sache que si tu consultes son TikTok maintenant elle est partie sur une autre vibe. 

(Je fais d’ailleurs un petit bémol pour dire que cette fille-là fait maintenant de la promotion pour de la perte de poids et c’est une démarche que je n’appuie pas. Si tu veux en savoir plus sur la grossophobie, tu peux écouter l’épisode 2 du podcast pour l’entrevue avec Edith Bernier.

Bref, je voulais juste préciser pour ceux et celles que ça peut trigger, si vous allez visiter son compte suite à l’écoute de l’épisode ou à la lecture de cet article. Ceci dit, je trouve quand même qu’elle a l’air d’une cool personne. Tout le monde est fait de multiples facettes.)

Souvent, on se dit qu'ion ne peut pas avoir d'impact à notre propre échelle. Pis moi je pense que c'est faux. - Annie Picard

Pourquoi utiliser son influence pour le bien commun?

Je te parle de ça parce que, souvent, on se dit qu’on ne peut pas avoir d’impact à notre propre échelle. Pis moi je pense que c’est faux. Je pense que tout le monde a le pouvoir et la responsabilité de faire du monde, et de l’internet, un monde meilleur.

Dans l’épisode, je t’ai parlé de deux exemples qui sont vraiment reliés à des dons monétaires, mais, évidemment, tu peux faire le bien sans donner d’argent directement, mais en donnant du contenu positif, inclusif, qui apporte du bonheur et qui participe au bien commun.

Si t’as besoin de plus de raisons de te joindre au mouvement de Social Good sur les réseaux sociaux. Je te cite un article de Forbes qui a été écrit en août 2020:

“Si les influenceurs veulent être influents en 2020, ils ne peuvent pas toujours s’en tirer en restant en dehors de la conversation. Nous vivons à une époque révolutionnaire, où la génération Z et les milléniaux ne veulent pas s’engager avec des marques ou des influenceurs qui ne défendent pas quelque chose. Pour de nombreux influenceurs, le choix de ne pas utiliser leurs plateformes pour le bien social pourrait être un suicide de carrière.”

Évidemment, je t’encourage toutefois à bien t’informer avant de prendre parole sur un sujet pour éviter de faire du washing, c’est-à-dire de te joindre à une cause simplement pour le côté marketing, mais sans y croire vraiment.

En partageant tes valeurs publiquement, ce sera aussi plus facile pour les gens en général, et pour ta clientèle potentielle, de te faire confiance. Tu peux écouter l’épisode 9 si tu veux en savoir plus sur la confiance.

J’espère que cet épisode va avoir changé ton mindset et que tu vas cesser de voir tes réseaux sociaux comme une corvée et un mal nécessaire, mais plutôt comme une magnifique opportunité de changer le monde.

 

360 idées de contenu pour tes réseaux sociaux pour 72$

Si tu as besoin d’un coup de pouce pour trouver des idées de quoi publier sur tes réseaux sociaux, je fais un petit shout out à mon amie Claude, d’Orangeade Médias et je te suggère l’outil CO2: 360 idées de contenu pour 72$.

Ça, ça fait 20 cennes de l’idée! Je sais pas si tu te rends compte à quel point c’est accessible. Et c’est pour ça que je t’en parle.

Pour en savoir plus sur cet outil, je t’invite à visiter le slasheuse.co/co2. Je reçois une commission affiliée sur les ventes et je remettrais 100% du montant gagné en affiliation d’ici au 31 décembre 2022 sous forme de dons.

360 idées de contenu pour tes réseaux sociaux | CO2

Mentionné dans l’épisode de la Ligne diagonale

Comment utilises-tu ton influence pour faire le bien autour de toi et dans ton entreprise? Laisse-moi savoir en commentaire.

 

  

Annie Picard 

Annie Picard est rédactrice Web depuis 2014. Spécialisée en rédaction optimisée pour les moteurs de recherche, elle crée du contenu qui performe bien sur Google et sur Pinterest. Freelance, elle travaille avec les solopreneurs, les petites entreprises, les coopératives et les OBNL en écrivant des textes pour leur site Web et en leur offrant des formations spécialement créées pour eux. Quand elle n’est pas devant un ordinateur, vous la verrez en patins à roulettes aux pieds, dans un parc, une bière à la main ou en voyage à l’autre bout du monde.

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.